Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

PRESSE : Le potentiel de l’industrie agricole dans le Nord de l’Ontario

Les défis de l’agriculture nord-ontarienne, mais aussi les occasions de développement, notamment grâce à de nouvelles technologies, ont été abordés lors de la 6e conférence annuelle sur l’agriculture dans le Nord de l’Ontario, qui avait lieu lundi et mardi à Science Nord, dans le Grand Sudbury. … Lire plus sur ICI Nord de l’Ontario

Presse : L’ACFO Témiskaming doit se réinventer

Témiskaming Shores — L’importance de l’ACFO Témiskaming est reconnue par la population de Témiskaming Shores, mais plusieurs transformations sociales entrainent une remise en question. Le conseil d’administration procède à cet exercice ces jours-ci avec l’aide d’un rapport rédigé par ImpactON. Parmi les priorités qui semblent faire consensus pour le moment : l’immigration francophone et la […]

Presse : Le Conseil de la coopération de l’Ontario devient Impact ON

Le Conseil de la coopération de l’Ontario (CCO), une organisation majeure de la province depuis 1964, a annoncé le 20 septembre une transformation importante par l’adoption d’un nouveau nom et d’une nouvelle image de marque : Impact ON. Ce changement est le reflet d’une évolution stratégique qui permettra à Impact ON de mieux répondre aux […]

Presse : Le Conseil de la coopération de l’Ontario se réinvente

Selon Élodie Grunerud, la nouvelle présidente d’Impact ON (le nouveau nom du Conseil de la coopération de l’Ontario) affirme que le récent changement de nom de l’organisme sert à être davantage « en synergie » avec sa mission. On voulait mettre l’accent sur l’impact des projets, des programmes et des contrats et surtout le savoir-faire […]

Presse : Musiciens, jeunes racialisés et caisses populaires à l’honneur au gala d’Impact On

Musiciens, jeunes racialisés et caisses populaires à l’honneur au gala d’Impact On La Coalition de l’industrie de la musique d’Ottawa, le leader communautaire torontois Amikley Fontaine, et le promoteur des caisses populaires en Ontario Jean-Marc Spencer ont chacun reçu un Prix d’excellence collective Desjardins 2023 cette semaine. Ces prix sont remis annuellement par le Conseil […]

Presse : Le Conseil de la coopération de l’Ontario se rebaptise Impact ON

Le Conseil de la coopération de l’Ontario se rebaptise Impact ON Le Conseil de la coopération de l’Ontario (CCO), qui promeut la francophonie économique depuis 1964, adopte un nouveau nom et d’une nouvelle image de marque: Impact ON. L’annonce survient avant la première Semaine de l’Impact | Impact Week de l’Ontario, qui aura lieu du […]

Infolettre

Dans la vie professionnelle/personnelle je suis :
le Coordonnateur – Services en immigration du centre de santé communautaire du Grand Sudbury et l’agent principal du projet de la communauté accueillante de Sudbury.
Mon parcours personnel ou professionnel :
Mon parcours, qu’il soit personnel ou professionnel, a été varié. Initialement actif dans le domaine de la communication, du cinéma et de la gestion de projets dans mon pays d’origine la Côte d’Ivoire, mon expérience a pris un tournant différent a dès mon arrivé au Canada en 2015. Dans les premières semaines après mon arrivée, j’ai travaillé en tant que vendeur de fournitures de bureau et d’informatique pour une grande surface, puis en tant que technicien informatique dans une université locale. J’ai ensuite occupé un poste en tant qu’agent à la clientèle pour les comptes de visa, avant de m’engager dans le domaine de l’immigration. J’ai d’abord été l’agent d’appui du projet de la communauté francophone de Sudbury, puis l’agent de développement socio-économique du réseau de soutien à l’immigration francophone dans le nord de l’Ontario. Depuis septembre 2020, je suis le coordonnateur des services en immigration au Centre de santé communautaire du Grand Sudbury.
Pourquoi je pense qu’il est important de transmettre et comment cela participe à briser des stéréotypes et favoriser l’inclusion :
Je suis convaincu de l’importance de transmettre ces éléments et de la manière dont cela contribue à briser des stéréotypes et à favoriser l’inclusion. Je pense que mon parcours peut servir d’inspiration pour permettre à d’autres de se projeter, car j’ai pu atteindre mes objectifs grâce à des sources d’information fiables. Tout en reconnaissant que mon parcours n’est pas parfait en lui-même et n’a pas la prétention.
Quel stéréotype j’aimerais briser :

Je souhaite remettre en question le stéréotype selon lequel nous devrions tout recommencer à zéro, sans tenir compte de notre expérience professionnelle dans nos pays d’origine.

Pourquoi mon parcours est unique et quel témoignage je peux apporter :
Comme évoqué précédemment, cette trajectoire repose sur la quête d’informations pertinentes.
Qu’est-ce qui me passionne et que j’aimerais transmettre :
La clé de la réussite de l’intégration réside dans la capacité à interpréter les signaux de l’information.La résolution des problèmes.
Dans la vie professionnelle/personnelle je suis :
Je suis coordonnatrice de liaison communautaire pour le Bureau des affaires francophones de l’U EMNO. Je m’implique également dans cinq conseils d’administration francophones : 3 locaux, 1 provincial et 1 national. J’ai très à cœur la francophonie !
Mon parcours personnel ou professionnel :
Je suis originaire de France. J’ai immigré au Canada en 2016 et je me suis installée à Thunder Bay dans le Nord-Ouest de l’Ontario en 2018. J’ai travaillé dans le domaine de la défense des droits de la personne, de la communication et enfin dans le milieu de la santé et de l’enseignement.
J’aimerais apporter mon expérience, mes connaissances et mon vécu en lien avec :
En lien avec la semaine en immigration, je voudrais partager mon expérience en tant que femme immigrante francophone en milieu minoritaire, ainsi que mes connaissances dans le processus d’immigration. De même que pour le partage de mes expériences et conseils dans l’engagement communautaire.
Pourquoi je pense qu’il est important de transmettre et comment cela participe à briser des stéréotypes et favoriser l’inclusion :

Partager une expérience, un vécu, une émotion permet de briser un tabou ou un non-dit, de lutter contre l’isolement des personnes qui le vivent, et de sensibiliser les autres sur cette réalité.
Nous avons tous un parcours de vie et des histoires palpitantes à raconter qui font découvrir des perspectives différentes d’une même situation, qui sensibilisent sur les discriminations invisibles ou encore qui ouvrent les yeux sur une réalité méconnue.

Quel stéréotype j’aimerais briser :
Celui que les nouveaux arrivants, les immigrants ne veulent pas s’intégrer dans leurs communautés d’accueil.
Pourquoi mon parcours est unique et quel témoignage je peux apporter :

Je ne pense pas que mon parcours soit unique, ou du moins, je ne veux pas qu’il le soit.
Le témoignage que je veux partager, c’est que le processus d’immigration est difficile, notre cadre de vie, notre personne et nos pratiques changent. Il est donc important d’apprendre à se redécouvrir, à redéfinir nos objectifs, à se réaliser pleinement.
Je ne me suis pas intégrée dans ma communauté, je me suis épanouie.

Qu’est-ce qui me passionne et que j’aimerais transmettre :
Ce qui me passionne, c’est la défense des droits des minorités (genre, linguistiques, etc.). Ce que j’aimerais transmettre c’est comment on peut s’impliquer pour servir cette cause et faire changer les choses.
Dans la vie professionnelle/personnelle je suis :

une girl des médias et des communications.

Mon parcours personnel ou professionnel :
Mon parcours professionnel est une énigme magnifique. Je suis titulaire d’un Bac en droit privé , d’un MBA en ressources humaines et d’un DÉC en Relations publiques.
J’aimerais apporter mon expérience, mes connaissances et mon vécu en lien avec :
la semaine nationale de l’immigration francophone.
Pourquoi je pense qu’il est important de transmettre et comment cela participe à briser des stéréotypes et favoriser l’inclusion :

C’est en écoutant le cheminement/ le parcours des autres que l’on se sent inspiré. Il y a de la place pour tout le monde.

Quel stéréotype j’aimerais briser :

Penser que c’est impossible de vivre ces rêves .

Pourquoi mon parcours est unique et quel témoignage je peux apporter :

Le témoignage de l’audace qui crée des opportunités.

Qu’est-ce qui me passionne et que j’aimerais transmettre :

Mon expérience d’immigrante.